Bien-être & Santé

Gamma globuline et fatigue : ce qu’il faut savoir

Le 18 août 2021
gamma globuline

Les gammas globulines répertoriés dans notre organisme sont actuellement nombreux. Elles sont fabriquées par les cellules. Leur taux peut être en hausse ou en baisse, ce qui peut provoquer certaines anomalies. Pour vous aider à mieux comprendre le gamma globuline, voici ce que vous devez savoir.

Gamma globuline, la définition

Les gammas globulines sont des protéines situées dans le sang qui permettent au système immunitaire de se défendre correctement contre les microbes et leurs agressions. Il s’agit plus précisément d’un anticorps qui contribue à assurer votre défense immunitaire. Il existe plusieurs types de gamma globuline : les IgG, les IgM, les IgD, les IgA et les IgE. Ce sont les lymphocytes B, de la famille des globules blancs, qui sont chargés de la production de ces anticorps. 

Pour connaître le taux de gamma globuline, il faut procéder à une électrophorèse protéine sanguine. Pour les personnes en bonne santé, le pourcentage doit afficher entre 8 et 16 grammes de gamma globuline par litre. En cas de baisse ou de hausse de ce taux, vous devez prendre vos précautions. En effet, vous souffrez certainement de fatigue générale ou de plusieurs maladies. 

L’hypogammaglobulinémie, c’est quoi ?

L’hypogammaglobulinémie est un dysfonctionnement de l’organisme. Elle survient lorsque le taux de gamma globuline dans le sang est en baisse ou en hausse. Il s’agit d’une forme de déficit immunitaire primaire. Dans le cas d’une baisse d’immunoglobuline, le taux peut descendre jusqu’à 5gramme/litre. Cette anomalie survient généralement chez les patients âgés entre 20 et 40 ans. Un taux d’immunoglobuline en hausse peut prendre deux formes chez les patients atteints :

  • L’augmentation monoclonale ou hausse d’un seul type d’immunoglobuline ;
  • l’augmentation polyclonale ou hausse de tous les types de gamma globulines dans votre organisme.

Les causes de l’hypogammaglobulinémie

La maladie de l’hypogammaglobulinémie peut être provoquée par plusieurs facteurs. Il est possible qu’elle soit génétique. La fuite protéique est également une cause probable. Ce trouble vous fait perdre la généralité des protéines sériques dans votre métabolisme. La dénutrition sévère est également à l’origine de l’hypogammaglobulinémie. Enfin, le myélome est également responsable de ce trouble. 

Une hausse du taux de gamma globuline est causée par les gammapathies bénignes. Celles-ci touchent principalement les personnes âgées. Les hémopathies malignes comme l’hépatite C, le VIH et la maladie de Gaucher font augmenter le taux d’immunoglobuline. D’autres formes d’infections comme le cancer et les déficits immunitaires congénitaux peuvent également causer ce trouble. 

Les symptômes de l’hypogammaglobulinémie

Les symptômes pour reconnaître une baisse de gamma globuline sont nombreux. Dans la plupart des cas, elle se traduit par des problèmes de santé. Elle peut, par exemple, se manifester par une arthrose, une toux chronique suivie de sang, des infections pulmonaires et du sinus, des infections de la moelle osseuse, une difficulté à respirer… Certains troubles tels que les troubles de la vision, les troubles d’hormones et les troubles digestifs sont également des signes pour reconnaître cette anomalie

Plusieurs signes vous permettent également de reconnaître une forte hausse de gamma globuline. Elle peut se traduire par une bronchiectasie. Il s’agit d’une affection qui touche les voies respiratoires. Ces dernières se dilatent, rendant ainsi la respiration difficile. 

Le traitement de l’hypogammaglobulinémie

Il est possible de compenser le manque d’immunoglobuline en ayant recours à l’injection à vie. L’administration peut se réaliser tous les mois. Il est possible d’administrer le gamma globuline de manière sous-cutanée. Pour les infections, un traitement par antibiotique permet d’augmenter votre anticorps. Dans certains cas, des médicaments peuvent être prescrits par votre médecin traitant. 

Pour l’augmentation du taux de gamma globine, il n’existe aucun traitement spécifique. Le spécialiste procédera donc au traitement des symptômes. Par exemple, si vous ressentez des douleurs au niveau des articulations, le praticien peut vous prescrire des antalgiques. Vous serez sous surveillance pendant les premiers mois. Si d’autres symptômes surviennent, le médecin vous fera un diagnostic complet puis vous prescrira un traitement plus adapté. 

L’espérance de vie d’une personne atteinte d’hypogammaglobulinémie

Si elle est traitée correctement, l’hypogammaglobulinémie n’apportera pas trop de contraintes aux personnes atteintes. Ces dernières peuvent continuer à vivre normalement, à condition de bien suivre les conseils médicaux. Dans la majorité des cas, les personnes sujettes à cette anomalie ont une espérance de vie normale. Cependant, en cas d’une autre maladie survenue au cours du traitement, les effets secondaires peuvent être importants. Afin de prévenir les risques, vous devez vous protéger. Une alimentation saine et équilibrée, un apport correct en calcium et une meilleure mode de vie sont des moyens pour lutter contre les maladies qui peuvent favoriser le développement des différentes maladies. 

Si vous observez l’un des symptômes énoncés plus haut, le mieux est de prendre rendez-vous dans un centre médical. Un professionnel de santé pourra vous conseiller et vous indiquer un spécialiste.  

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.