Glossaire

Tout savoir sur le naturopathe

Le 29 mai 2021
biokinergie

Entretenir notre capital santé, au moyen de processus d’autoguérison du corps. C’est le rôle d’un naturopathe, un éducateur de santé qui utilise des méthodes de soins exclusivement naturels pour renforcer les défenses de l’organisme. La naturopathie s’adresse à tous les âges : enfant, adolescent, senior, femme enceinte, sportif… Voici tout ce qu’il faut savoir sur ce métier.

Depuis quelques années, la consultation d’un praticien en naturopathie est en forte progression. Ses procédés naturels se sont vite imposés dans le domaine de la médecine traditionnelle. Si vous êtes intéressé par ce métier, découvrez également les essentiels pour devenir un naturopathe.

Qu’est-ce qu’un naturopathe ?

En se basant sur des remèdes et des méthodes thérapeutiques non conventionnelles, le naturopathe traite les problèmes de santé et veille à favoriser à long terme notre bien-être. Véritable conseiller de santé, il propose des solutions naturelles qui aident le corps à se guérir de lui-même.

Ses principes

Le caractère holistique à la base de la naturopathie permet de traiter le patient dans sa globalité. C’est-à-dire, le naturopathe cherche à guérir le corps, à promouvoir la santé mentale grâce à des conseils spirituels et émotionnels. À la différence d’un médecin, il ne cherche pas à soigner les symptômes pris comme des éléments individuels. Ce thérapeute va plutôt remonter jusqu’à la cause de la maladie.

Le travail du naturopathe est de détecter cette cause à l’origine des douleurs et des maux. Comme dans le cadre de l’Ayurveda ou de la médecine traditionnelle chinoise, il s’appuie sur le principe d’équilibre : en fait, les maladies sont déclenchées par les déséquilibres de l’organisme relevant de la mauvaise alimentation, de la fatigue, du trouble émotionnel source de stress, des carences, de la présence de toxines dans l’organisme et du déséquilibre de l’énergie vitale.

Finalement, le praticien va aider le corps à retrouver la santé naturelle au moyen de ses propres processus de guérison. Les naturopathes pensent que chacun dispose d’une force vitale permettant spontanément d’aller mieux. C’est en s’appuyant sur ce pouvoir d’auto guérison que ce professionnel de la médecine douce facilite l’accès à cette force bienfaisante pour être en bonne santé sur le long terme.

Les techniques utilisées

Le naturopathe n’est pas un médecin, il faut le souligner. Il ne fait pas de diagnostic, et ne délivre aucune ordonnance à son patient. Ce qu’il fait, c’est plutôt un bilan de vitalité lors de la première séance. Cette consultation dure une heure, voire plus. De ce fait, bien avant de proposer les méthodes qui permettent de mieux comprendre le fonctionnement du corps de son patient, il procède à l’évaluation de son état actuel (santé, traitement médicamenteux, antécédents médicaux, tempérament…) À l’issu de ce bilan, chacun recevra un programme de soins personnalisé.

Ce qu’un naturopathe peut alors vous proposer, ce sont des exercices physiques, des techniques de gestion du stress ou encore des conseils sur la nutrition en vue d’une alimentation saine. Ses conseils d’hygiène de vie consistent à renforcer les défenses immunitaires de l’organisme. L’objectif étant d’inciter le patient à prendre soin de lui.

En cas de symptômes, il y a des moyens pour les atténuer et pour traiter une maladie sans médicaments. Dans ces cas-là, le thérapeute peut suggérer, en fonction des besoins, d’autres thérapies complémentaires. Il s’agit des techniques de la médecine douce comme la sophrologie, l’homéopathie, l’acupuncture, la phytothérapie, l’hydrothérapie, l’aromathérapie. Il peut également recourir à d’autre type de thérapie du corps et de l’esprit par le toucher tel que le massage et la pression.

Que soigne un naturopathe ?

Le naturopathe intervient essentiellement en prévention. En clair, sa médecine de prévention concerne surtout les gens en bonne santé et souhaitant le rester. Plusieurs raisons poussent ces personnes à consulter un naturopathe afin de prévenir les maladies en faisant :

  • booster l’énergie
  • renforcer les défenses immunitaires
  • réussir la reprise du sport
  • rééquilibrer le régime alimentaire
  • perdre du poids
  • lutter contre la fatigue
  • combattre l’insomnie…

Par ailleurs, il existe un certain nombre de problèmes de santé que ce thérapeute traite particulièrement bien. Les plus courants incluent :

Les affections cutanées ou problèmes de peau

Un naturopathe est capable de soigner les problèmes de peau. Bien loin des médicaments pour le traitement de l’eczéma et des crèmes anti acné, le thérapeute concentre son programme de soins sur : la bonne alimentation et l’aromathérapie (utilisation des huiles essentielles) afin de se faire une belle peau.

Le syndrome prémenstruel

Modifier son régime alimentaire permet de soulager les symptômes associés au syndrome prémenstruel. Des études ont montré que la vitamine D, prise conjointement avec le calcium, réduit la prédisposition des femmes au SPM. C’est pour cela que la consultation d’un naturopathe est une grande aide pour réduire les crampes, la fatigue, l’humeur dépressive, les envies obsessionnelles de nourriture avant les règles.

Les maux de tête et migraines

Certaines plantes telles que la camomille, l’aconit ou le maté sont efficaces pour combattre les maux de tête. Le naturopathe va évaluer la situation de son patient, puis lui proposer des solutions naturelles adaptées contre les maux de tête et les crises de migraine.

Le diabète

Cette maladie chronique est difficile à déceler, car les symptômes ne font leur apparition que lorsque le taux de glycémie est déjà élevé chez les personnes diabétiques. Il faut savoir que c’est notamment dû à la consommation excessive d’aliments transformés, de caféine ainsi qu’à l’addiction au tabac et à l’alcool. Le naturopathe peut aider à prévenir les risques du diabète par des conseils d’éducation alimentaire et nutritionnelle.

Les allergies

Elles affaiblissent le système immunitaire. Pour soigner autrement les allergies, le naturopathe a recours à des remèdes naturels : l’huile essentielle de camomille bleue ou Tanaisie annuelle permet de soulager les manifestations allergiques, notamment les écoulements nasaux.

Il faut aussi ajouter à cette liste :

  • Les troubles digestifs
  • Les troubles respiratoires
  • Les problèmes d’articulation, dont l’arthrite et l’arthrose
  • L’ostéoporose
  • La tension nerveuse
  • Les troubles de la fertilité chez les hommes et les femmes

Il est important de souligner qu’un bon naturopathe fait une thérapie complémentaire. Sans le moindre doute, sa médecine peut être utilisée conjointement avec différentes techniques médicales conventionnelles. En aucun cas, un praticien ne recommande à son patient d’abandonner un traitement médical.

Devenir naturopathe

Le meilleur naturopathe est celui qui aide ses patients efficacement à améliorer leur santé globale. Bien évidemment, cela ne se fait pas sans une formation appropriée. Malheureusement, encore à ce jour, il n’y a aucune réglementation sur l’exercice de la profession. Certaines personnes sans compétence se font alors appeler naturopathe professionnel et proposent des soins dangereux. Voilà pourquoi il est essentiel de bien connaître le milieu avant de se lancer et éviter d’être pris pour des charlatans.

Formation pour devenir naturopathe

Il n’y a aucun diplôme exigé pour s’inscrire à une formation en naturopathie. Pour apprendre la naturopathie, il existe la formation en écoles agréées par la FENA. C’est la Fédération française de Naturopathie. D’autres instituts proposent la formation à distance en naturopathie, laquelle va être validée par un stage professionnel.

Les cours par correspondance ont l’avantage de permettre à un professionnel de la santé de se spécialiser en naturopathe. Après ses formations, il devient aussi praticien spécialisé en naturopathie comme le médecin naturopathe, kinésithérapeute naturopathe, pharmacien naturopathe, infirmier naturopathe…

Le programme de formation en naturopathie a une durée variable. Allant de 12 mois à 4 ans d’études, ceci comprend des cours de science médicale (immunologie, anatomie, biologie, psychologie…) ainsi que des cours de technique spécialisée (phytothérapie, aromathérapie, homéopathie, réflexologie, médecine chinoise…) À noter que l’absence de réglementation officielle autorise les écoles à dispenser toutes sortes de matières. Il faudra bien se renseigner avant de s’inscrire dans une école pour devenir naturopathe.

Qualités requises

Dans le métier de naturopathe, la relation humaine est importante. Il faut savoir écouter et être attentif aux besoins personnels de ses patients. Il est un conseiller de la santé qu’il est indispensable au praticien de rassurer et comprendre la douleur. Il doit savoir enseigner, convaincre et expliquer à chacun de ses clients comment celui-ci peut prendre soin de soi-même par des méthodes naturelles et biologiques.

Même si son métier n’est pas réglementé, le naturopathe est tenu au secret professionnel. En pratiquant cette profession, il est toujours en collaboration avec les médecins et autres professionnels de la Santé. Il est attendu de ce praticien de respecter les traitements médicaux en cours. Il n’est pas qualifié pour diagnostiquer un problème de santé. Cette mission revient à un médecin diplômé.

Recommandations pour être naturopathe de confiance

Il faut souligner qu’il existe des associations qui rassemblent les naturopathes en France. Elles réunissent les praticiens ayant suivi des formations. La plus célèbre est la FENA, mais il y a également FENAVI, SPN et bien évidemment OMNES. Les naturopathes de confiance sont également recensés sur Medoucine, le site qui enregistre tous les praticiens qualifiés en médecines douces.

Pour reconnaître un naturopathe qualifié, il fait aussi une déclaration de son activité, il a contracté une assurance responsabilité civile professionnelle, il suit une formation continue afin d’éviter d’être en retard face aux nouveaux progrès scientifiques.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.